vendredi 11 juillet 2014

une saison bien entamée

Voilà déjà quelques mois que je n’ai pas publié de billet.
Ce n’est bien sûr pas par abandon de l’apiculture, bien au contraire, mais il est difficile de se renouveler sans cesse et d’apporter de la nouveauté.  Et puis j’ai encore une profession qui cette année me demande plus de présence.

Alors en ce mois de juillet, un petit point s’impose sur l’avancement de la saison.

Déjà, un point très positif, c’est que je n’ai pas perdu de ruche durant l’hiver. J’ai même eu une bonne surprise sur l’état d’une ruche, que je pensais perdue au début de l’hiver. Je ne l’avais ni traitée, ni nourrie, ne voulant pas investir sur ce que je pensais être une non-valeur. Et pourtant elle m'a procuré une bonne nouvelle qui a malheureusement  été compensée par une un peu plus mauvaise. Une ruche pour laquelle j’avais bien vu de la ponte en octobre, et qui été bien pourvu de nourriture, ne présentait pas de ponte en mars, et même déjà beaucoup de pollen. Tous les signes d’une future bourdonneuse. Cette perte a compensé par le gain.

En début de saison, j’ai aussi augmenté mon nombre de ruches. J’ai racheté 10 nouvelles ruches Nicot afin de pouvoir augmenter mon cheptel et 12 mini plus, pour enfin arriver au 36 mini plus que je m’étais fixé.



J’ai entrepris une démarche pour trouver un local autour de chez moi pour me permette de pratiquer l’apiculture dans de meilleures conditions, surtout au niveau de l’extraction. En ce moment je suis dans la cuisine, soit dans mon garage. Alors au début je me suis renseigné pour faire construire. Mais cela n'a pas abouti.. Alors j'ai cherché un hangar et j'ai trouvé. Un grand hangar à quelques kilomètres  de chez moi, qui va me donner une plus grande surface pour entreposer le matériel et dans lequel je vais faire une miellerie. Le projet se concrétise. J’ai signé la vente et jusque-là je croise les doigts pour que tout se passe bien. Cela aussi m’a pris pas mal de temps.

Au niveau de l’élevage, j’ai démarré les greffages. Les premiers résultats non pas été fabuleux, mais je me suis rapidement repris. La remise en route des mini plus ne s’est pas passée comme prévu. J’ai eu pas mal de désertion lorsque j’ai divisé. En plus avec la miellée de colza qui arrive juste au même moment, les ruchettes se remplissent très vite de miel ce qui ne laisse plus de place pour les reines. Cela devient une difficulté récurrente pour laquelle je n’ai pas encore trouvé la bonne solution.



Pour la deuxième série, j’ai voulu tester l’introduction directement de cellule ouverte de trois jours. Je n’ai pas eu les taux d’acceptation que je pouvais espérer. Et puis cette méthode a pour moi un inconvénient principal, c’est le manque d’assurance que la reine est bien celle prévue. Enfin si comme moi, Il n’y a pas assez d’abeilles dans les ruches, cela ne fonctionne pas bien. Certaines ruchettes n’ont rien donné par manque d’abeilles. A partir de la troisième série tout c’est bien mieux passé. Cette année je me suis fait prêter une ruche d’élevage de dix cadres plus cinq pour la partie élevage. Cela me convient mieux pour les manipulations de cadres avec le système de plateau Cloake. C’est moins lourd de manipulation. Enfin pour démarrer les séries d’élevage, j’ai utilisé la méthode du starter. Ça m’a permis d’avoir des taux d’amorce de cellule proche de 95%. Ensuite le cadre d’élevage, je l’ai transféré dans la ruche éleveuse qui ici est plutôt une ruche finisseuse.




Je me suis également offert une couveuse qui est arrivé en juin. Je l’ai acheté pour mettre les cellules operculées du 6 jours après le greffage en couveuse. C’est juste que je rajoute une manipulation, mais je peux réduire le temps d’absence de ponte dans les ruchettes. Je gagne plus de 5 jours. C’est important. La population d’abeille diminue alors moins vite suite à l’absence de ponte. Il y a moins aussi de construction de cellule royale « sauvage » sur le couvain restant.



Toujours dans rubrique « achat » je me suis offert un bel extracteur 24 cadres électriques.  Je m’en suis servi pour extraire le miel toutes fleurs en juin. C’est vraiment plus confortable. J’en suis très satisfait. La société LEROUGE, a été de bon conseil, même par mail. Et pour le prix il n’y a rien à dire.



Dans les autres actions que j’ai réalisé en ce début d’année, je citerai une intervention auprès du collège Claude Tillier de Cosne sur Loire, dans des classes de 6 eme.  Je leur ai installé une ruche vitrée à un cadre, munie d’un long tuyau en PVC transparent permettant aux abeilles de vaquer à leur occupation dans la journée. Cela permet aux enfants de comprendre ce qui se passe dans une ruche, et cela vient en complément de la présentation d’un power point. Je dois avouer que cette année encore cela c’est bien passé et l’accueil face à une ruche vitré a été fabuleux.


10 commentaires:

Anonyme a dit…

Bonjour Olivier,
Comment se présente une ruche d'élevage ?
Quelle est la différence avec une ruche classique de 10 cadres, peut -on convertir l'une à l'autre ?

Autre question: nous devons déménager nos 5 ruches qui sont trop proches de nos voisins
et allons les déplacer de 500m, la nuit, en contrebas de notre jardin en pente:
Quelles précautions prendre pour ne pas les désorienter au réveil ?

Merci de ta réponse

Bel été !

Jérôme

Anonyme a dit…

Bonjour olivier

On peut avoir la reference de votre extracteur et son prix moteur compris. Merci
JL

olivier bapteste a dit…

pour l'extracteur c'est extracteur Lyson 24 1/2 cadres Dadant : 1.660 € TTC avec le moteur.
j'ai eu 62€ de frais de port.

olivier bapteste a dit…

Pour le déplacement de 500m de ruches, ça ne peut pas se faire en une fois. Pour le déplacement d'une ruche on dit soit 3 km soit 30 cm sans perte des butineuses. Le risque ce que les ruches pourraient se voir vider de ses butineuses (qui retourneront à l'emplacement d'origine), voire même perdre une partie de ses ouvrières qui, en abandonnant le couvain, conduiront non seulement la reine à la mort, mais avec elle, l'ensemble de la colonie et couvain !
Donc 500m ce n'est pas la bonne distance. Je conseille de le faire en 2 étapes.
Après avoir déplacé les ruches dans un autre lieu éloigné de plus de 3 Km pendant 4 jours, vous refaite la même opération pour les ramener sur leur nouveau lieu.

Flexogreen Ecoenergie a dit…

sinon pour les déplacer il existe aussi une autre solution.

les endormir au Nitrate ammonium.

Vous déplacez les ruches une fois endormies le soir tard, porte fermée qd tout le monde est rentré. le lendemain matin elles savent plus qui elles sont ni ou elles sont..elles sont remises à zero.

olivier bapteste a dit…

Effectivement l’utilisation du nitrate d’ammonium donne de meilleur résultat le soir que le midi. J'ai testé et je confirme. Le soir c'est mieux.

Anonyme a dit…

Bonsoir, ce blog et géniale!
Avez vous des adresses de producteur de reines frère adam a conseiller?
Est il vrais que les F2 sont très agressives?

olivier bapteste a dit…

Merci. Vous cherchez quoi exactement ? De la reine F0 ou de la reine F1. Oui c'est vrai que les reines F2 sont un peu plus coriace mais cela se gère quand même

Anonyme a dit…

Pour le moment des F1, enfin une ou deux a la fois.

olivier bapteste a dit…

Je pourrais vous en vendre des reines F1 l'année prochaine.