jeudi 28 avril 2011

La théorie pour faire des essaims artificiel.

Mise a jour le 28 avril 2011

Je vais vous présenter la théorie pour faire un essaim artificiel. Avec les pertes hivernales toujours trop importantes ce bien de pouvoir multiplier son cheptel et ainsi compenser les pertes.

Et comme c’est la théorie, je n’ai pas beaucoup de photo à présenter. En parallèle pour moi, je fais en ce moment 2 essaims artificiels. Donc j’espère pouvoir agrémenter bientôt les prochains messages de nouvelles photos. 

Avant de commencer à faire un essaim artificiel, il faut sélectionner la ruche mère. Veillez à ce que la ruche mère possède au minimum 6 cadres de couvain et 2 cadres de nourriture.



Il faut prélever dans cette ruche, trois cadres de couvain avec de la ponte récente ainsi qu'un cadre de nourriture qui est en général, un cadre d'un bord ou appelé cadre de rive. Si cette ruche "mère" n'est pas suffisamment fournie en nourriture, il est possible de prendre un cadre de nourriture dans une autre ruche mieux fourni. Si l’on ne possède qu'une seule ruche, il faudra alors attendre que les abeilles aient rempli suffisamment de cadres de nourriture car même en effectuant un nourrissement cela la pénaliserait trop. Par conséquent, dans ce cas, repoussez votre essaimage naturel à plus tard.

Il faut de préférence sélectionné des cadres récents et contenant une ponte fraîche car les jeunes abeilles iront plus vite à la construction des cellules royales. Il est impératif aussi de bien veiller à ce la reine ne soit pas sur l'un de ces cadres.

Larves et couvain operculé.


La ruche mère doit maintenant avoir 3 cadres en moins ou 4 si l’on a pu prélever un cadre de nourriture. Il faut procéder au remplacement des cadres prélevés. Sur la ruche mère, en partant du bord (en position n°1)  cadre de rive, ce cadre doit être impérativement un cadre de nourriture. En 2eme un cadre neuf et en 3, 4, 5 et plus si c'est le cas, tous les cadres contenant du couvain et de la ponte. Après le dernier cadre contenant de la ponte, on place un cadre neuf. Si on a réserve des cadres de nourriture sans ponte, on les place justes après le cadre neuf. Enfin en dernier on place une partition.


Passons maintenant à la conduite de l’essaim artificiel.

1: Enruchage et orphelinage.

Avant toute opération, il faut bien verrouiller la porte d'entrée de votre nouvelle ruche dite "ruche fille" ou essaim artificiel.

On place un nourrisseur au dessus des cadres puis, on déplace l’essaim artificiel dans un lieu impérativement à plus de 3 Km (5 à 8 km étant un plus) de la ruche mère pendant trois à quatre jours minimum.

Pourquoi ?
Parce qu’en on prélève des cadres avec les abeilles dessus, obligatoirement on prélève des butineuses et des ouvrières. Or, si la ruche mère est trop proche, les butineuses s'envoleront pour retourner dans leur ruche d'origine ce qui privera l’essaim artificiel de travailleuses qui apporteront le pollen et le nectar.

En arrivant sur place, il faut ouvrir lentement la porte d'entrée afin de libérer les abeilles puis procédez immédiatement au nourrissement en ouvrant en aucune manière la ruche avant le 4ème jour. A partir de cet instant, il faut nourrir l’essaim artificiel impérativement tous les 3 jours. Mais pas un gros nourrissement. Juste l'équivalent d'un verre de vin de sirop 50/50. Pas plus. Juste de quoi simuler une miellé et d’exciter les glandes pharyngiennes et cirières. Le quatrième jour et pas avant, il est possible de ramener l’essaim artificiel au rucher d’origine, sans la mettre proche de la ruche mère.
Une fois la ruche posée sur son emplacement, il est possible de l'ouvrir pour vérifier a l'intérieur la présence de cellules. Mais c’est de la curiosité qui peut couter cher. Donc on fait très attention.

Si l’on ne constate pas de cellule royale le 4ème jour, c'est surement que la sélection de cadres de couvain avait trop de couvain et pas suffisamment de ponte fraîche ou de très jeunes larves. Il est important que les cadres sélectionnés contiennent de la ponte et de très jeunes larves.
Présence de cellule royale
Il est encore possible d’y remédier, en prélevant à nouveau un cadre de ponte et de couvain dans la ruche mère et de l'introduire en 4ème position puis en décalant les cadres et la partition restants. Et ce n’est pas la peine de déplacer l’essaim artificiel de nouveau à 3 Km. Les quelques butineuses qui repartent alors vers la ruche d’origine ne sont pas importante.

Ponte fraîche et jeunes larves


2: introduction d'un cadre.
A partir du 10ème jour on peut ouvrir la ruche pour y introduire un cadre neuf. Il faut pour cela procéder de la manière suivante:

En 1, on ne touche pas le cadre de nourriture.
En 2, 3, et 4 ce sont les cadres de couvain sur lesquels il doit y avoir des cellules royales.
En 5, on place un cadre neuf.
En 6 si on le peut, on introduit un cadre de nourriture.
Enfin, en 7ème position, la partition.

Cadre de nourriture

Sans cadre supplémentaire de nourriture, cela ira un petit peu moins vite mais ce n’est pas très grave. Il n’y a pas d'erreur fondamentale.

A partir de cet instant, on n'ouvre plus la ruche avant le 15ème jour et le mieux c’est d'attendre le 26ème jour afin d'éviter de déranger la nouvelle organisation.

Pourquoi ?
La nouvelle reine naîtra entre le 11ème et le 13ème jour (qui suit l'éclosion de l’œuf). On doit éviter  de perturber la colonie le plus possible. La nature fait les choses bien. On risque, si la reine est née de la faire tomber du cadre car, elle est très véloce. Enfin, on peut aussi retarder le vol de fécondation qui aura lieu entre le 15ème et 20ème jour selon les conditions météo.

C'est entre le 25ème et le 26ème jour que l’on peut à nouveau ouvrir la ruche afin de vérifier que la jeune reine a débuté sa ponte. Il faut être très prudent car la jeune reine est rapide, et tient difficilement sur les cadres. Il est possible de la faire tomber en dehors de la ruche ou de l’abimer. Une fois que la reine a pondu il est possible de la marquer. L’observation des cadres, se fait au-dessus de la ruche et pas des heures non plus pour ne pas refroidir le jeune couvain naissant.



3: Introduction d'un nouveau cadre
Dès lors que le dernier cadre neuf est construit au moins à 50% et que l’on observe qu'il est déjà pondu, voire operculé, il est temps de placer un nouveau cadre neuf. On dispose ce nouveau cadre en 2ème position, et on décale tous les autres en veillant à respecter l'ordre dans lequel ils se trouvent. On finit par un cadre de nourriture en 7ème puis la partition en 8ème position.

En règle générale, on peut introduire un cadre neuf une quinzaine de jours après le début de ponte de la reine. Par contre on maintient le nourrissement tous les 3 jours.

A partir de cette étape, on peut procéder au renforcement de cet essaim ou bien le laisser se développer tout seul naturellement.
Pour le renforcer, on peut prélever dans la ruche mère de préférence, un cadre de couvain. En principe, deux des trois cadres introduits dans celle-ci lors de l'orphelinage devraient être bien bâtis et pondus. En veillant bien à ce que la reine ne soit pas dessus, on laisse les abeilles présentes et transfère ce cadre dans l’essaim artificiel en 6ème position. Puis de nouveau un cadre neuf en 7ème, un cadre de nourriture en 8 et la partition en 9.

Quant à la ruche mère, on remplace le cadre prélevé par un nouveau cadre. A cette période, les cirières qui sont en pleine action et disposent de ressources largement suffisantes pour construire

4: Introduction d'un nouveau cadre
Si on n'a pas procédé au renforcement de l’essaim artificiel, on se trouve au niveau du temps maintenant en pleine saison et les apports de nectar et de pollen tournent en principe à plein régime. Normalement, on doit avoir de la ponte et du couvain sur 5 cadres.

De la même manière que précédemment ont va ajouter un cadre neuf mais là on le dispose en 7ème position, puis 1 cadre de nourriture et pour finir la partition.


5: Introduction d'un nouveau cadre
Une semaine à une quinzaine de jours plus tard et toujours en ayant contrôlé visuellement que l’essaim artificiel grandit normalement, on peut introduire un nouveau cadre neuf comme précédement. On le place de suite après le dernier cadre pondu. Comme c’est une nouvelle colonie, il est probable que les cadres ne soient pas tirés à 100% ce qui n'est pas très grave. Les abeilles les termineront en fin de saison ou lorsqu'elles auront construit leur 10 cadres. L’objectif n’est pas non plus 10 cadres entièrement tirés, mais au moins 7 ou 8 afin de bien passer l’hiver. Avec une partition et un nourrissement automnal la colonie devrait être très dynamique au printemps.

Quoiqu'il en soit, il n’est pas conseillé d’introduire de nouveau cadre tant que le précédent n'est pas construit au minimum à 50%.

On doit se trouver maintenant avec 1 cadre de nourriture, 6 cadres de couvain, 1 cadre neuf, un cadre de nourriture et 1 partition.

A partir de maintenant, la nouvelle colonie est en mesure de se débrouiller seule, sans plus d'assistance au nourrissement.

Encore 6 à 15 jours plus tard en fonction de la biodiversité locale, des conditions météo, des miellés et comme dans les étapes antérieures, on peut retirer la partition et introduire un nouveau cadre juste avant celui de nourriture qui aura été déplacé en cadre de rive.

La colonie est complète en théorie et il lui reste encore beaucoup de travail à accomplir.
Elle doit en effet finir ses constructions. Il faut éviter de trop la déranger. Cependant, on doit toujours et au moins jusqu'à la fin de la période d'essaimage, lui rendre une visite tous les 6 à 7 jours.
Il est aussi possible de placer une hausse, quand il y a 6 a 7 cadres. Mais attention se nouveau volume à chauffer peut gêner la colonie et provoquer un blocage de la ponte de la reine. Ce blocage peut même aller jusqu’ a un essaimage. On peut alors placer entre le corps et la hausse, un film plastique pour réduire l’ouverture de 80%. Les abeilles ne monteront vraiment que lorsque cela sera nécessaire. Et bien sur tout dépend du remplissage des cadres de corps en miel.

En gros trois mois environ après la création de l’essaim artificiel et on a avec une ruche de plus. 

C'est cool non ? Moi je trouve que la nature fait vraiment bien les choses. 

6 commentaires:

varroa88 a dit…

Pour ma part je préfère déplacer la ruche Mère (de 5 mètres) et laisser les artifs à sa place...qui se peuplent avec les butineuses.Ainsi pas de transports toujours fastidieux à + de 5 kms .

Olivier a dit…

Lorsque j'ai voulu faire des essaims artificiels et en y introduisant une reine, il me fallait éliminer un maximum de vieilles abeilles, c'est a dire supprimer le plus de butineuses.
Alors j'ai mis la nouvelle ruche avec la sortie a l'envers de l'autre et juste a coté (180 degrés).
les butineuses sont sortie de la ruche et sont retournées dans la ruche mère.
C'est une solution pour épurer les essaims de vieilles abeilles qui rende les introductions plus difficiles.

mardec a dit…

Bonjour
Perso, je visite impérativement 5 jours (et plutot 4.5 que 5.5 jours) après avoir faif l'essaim artificiel pour éliminer toutes les cellules royales de sauveté qui sont OPERCULEES.
Les abeilles ont pris des larves de tout age pour élever et notamment des larves de trois jours qui feront de très mauvaises reines (pas de gelée royale les trois premiers jours). Or ce seront les premières à sortir, les abeilles éliminant ses soeurs. En intervenant le 5° jours, on gardera les cellules royales issues de larves d'un jour.
Marcel / mardec

Anonyme a dit…

si vous faite des essaims avec des butineuses et en plus laissé elevé sur elle meme 3 fois sur 4 elles essaimeront car vous avez des abeilles de toutes ages. il faut toujours faire des esaaims avec des jeunes abeilles et introduire une cellules prete a naitre, comme cela pas de risque d'essaimage. un pro qui vous veux dubien. jean francois

denis a dit…

Quels la date limite dans l année pour faire un essaim artificiel

olivier bapteste a dit…

Il y a deux types d'essaims je dirais. Soit on fait un essaim et on attend qu'une reine naisse naturellement et la la date va dépendre de la présence de mâle, et il y a l'essaim dans lequel on introduit une reine. Dans le premier cas c'est quand même variable du lieu géographique et des températures. Les mâles vont se faire éjecter des ruches vers la fin juillet mi août. Ensuite une introduction de reine peut se faire jusqu'à mi septembre. Un dernier point important à prendre en copte également c'est la capacité des abeilles a agrandir la colonie et donc à faire de la cire. La production de cire devient bien difficile à obtenir a partir de mi juillet. Faut stimuler régulièrement avec du sirop 50/50 ou avoir des cadres tirées d'avance.