jeudi 1 août 2013

Le plateau Cloake


J'ai testé sur 2 saisons le système le plateau Cloake pour l'élevage de reine. J'ai d’abord été séduit par la présentation faite rapidement par Gilles Fert dans son livre "l'élevage des reines". Cela me semblait une méthode simple et efficace pour l'élevage de reines. Le système du plateau Claoke permet aussi de se passer d'un starter et d'une ruche finisseuse. En simplifiant le principe de la méthode du plateau  Cloake est de superposer 2 ruches l'une sur l'autre, avec dans la partie inférieur la reine et dans la partie supérieur les cellules royales. Bien entendu le tout étant séparé par une grille à reine. 




Voilà décris sommairement le principe. J'ai déjà écrit dans article sur le système du plateau Cloake. http://abeille-passion.blogspot.fr/2012/06/le-greffage.html

L'année dernière j'ai été principalement embêté par le poids que représente le corps supérieur qui se rempli de miel et qui devient vite lourd malgré l'ajout régulièrement de nouveau cadre de couvain. Comme il faut régulièrement visiter le corps inférieur pour s'assurer de la présence de la reine et aussi pour remonter des cadres de pontes du corps inférieur dans le corps supérieur pour attirer les jeunes abeilles, c'est manipulation devient fastidieuse. La présence de cadre de couvain dans la partie supérieur va permettre d'avoir de jeunes abeilles produisant beaucoup de gelée royale. Mon plateau Cloake fait maison de l'année dernière avait le défaut de ne pas avoir une grille à reine assez grande et je pense ne permettait pas le passage d'assez d'abeilles à travers. Rapidement l'année dernière la partie supérieur c'est remplie de miel plus vite que je ne pouvais les faire descendre et les remplacer par des cadres de couvain. Il faut aussi faire attention à ne pas mettre de cadre de miel en plein milieu du corps ou se trouve la reine sinon cela coupe le corps en deux. J'ai fait cette erreur et je me suis retrouvé avec un côté la reine et de l'autre des cellules royales dans le corps inférieur. La belle boulette. Et donc quand cela miellé, la place pour la ponte vient à manquer.  L’année dernière je découvrais la méthode.

Cette année j'ai cherché à corriger tous ces petits défauts. J'ai acheté un plateau Claoke chez Apimiel pour avoir un plus grand passage pour les abeilles. Pour lutter contre la prise de poids de l’ensemble, j'ai réduit le nombre de cadres dans le corps supérieur à 6 cadres. J'ai mis une partition de part et d'autre. Dans le corps inférieur j'ai réduis aussi a 9 cadres. Je pensais avoir trouvé les solutions.
Le premier greffage fut une grande déception je n'ai eu que 7 cellules sur 24. Et certaines avaient des constructions autour les enfermant à l'intérieur de la cire. Je ne m'explique ni le faible taux, ni les constructions parasite enveloppant les cellules. Certains m'ont dit que les constructions parasites étaient dues à la présence d'une forte miellé. Peut-être.

Ce qui est évident pour tout le monde c'est la météo franchement pourri que nous avons eu. Un mois de mai humide et froid, un mois de juin pareil, et un mois de juillet qui nous joue la canicule de 2003 !!!  J'ai réussi à faire par la suite, 2 nouvelles séries de greffage et j'ai obtenu de bien meilleurs résultats. 12/24 et 21/24. Je me suis amélioré. Je m'imaginais être quelque peu à l'abri des essaimages cette année parce que mes reines étaient toutes très jeunes. Mais rien du tout. J'en ai eu beaucoup comme tout le monde et bien au-dessus de mes souhaits. Mais ce que je n'avais pas prévu c'est que ma ruche éleveuse avec le plateau Cloake, ma super ruche, elle essaime aussi. Et c'est pourtant bien ce qui m'est arrivé. Et là c'est le drame. Je n’avais pas du tout prévu cet évènement. Le problème c’est que je ne peux donc plus remonter des cadres de couvains du corps inférieur au corps supérieur. Et voilà que ma ruche se transforme en une super ruche de butineuse. Le corps du haut se remplie allègrement de miel, devenant de plus en plus lourd au fil des jours et rendant l'inspection du bas de plus en plus pénible. Mais de toute façon je n'avais pas trop envie de regarder dans le corps bas puisque je dois attendre qu'une nouvelle reine se mette à pondre. 1 mois à attendre et à ne rien pouvoir faire en élevage.

Je ne peux donc que constater mes difficultés et chercher de nouvelles idées. Il fallait que je refasse vite une ruche éleveuse pour pouvoir regreffer. Comme toutes mes ruches ont essaimé en même temps ou presque, je dois attendre encore un peu pour prendre une décision en fonction de l'état du couvain dans les ruches. Comme l'apiculture est un hobby pour moi, je ne peux aller vérifier mes ruches qu'une fois par semaine. Et quand il pleut ce jour-là comme ça a été très souvent le cas, je dois bien me résigner à reporter la visite. Voilà comment je me suis retrouvé dans cette situation avec des essaimages de toutes mes ruches.

Le plateau Cloake c'est sûrement bien mais j'ai du mal avec le poids que cela représente.

C'est alors que je me suis souvenu d’un article de la revue de l’ANERCEA qui montrait un éleveur faire de l’élevage de reine avec des Mini Plus. Ça m’a donné l’envie en juin. J’ai essayé une nouvelle expérience en tentant de reproduire le système de plateau Cloake sur une ruche Maxi Plus. Une ruche Maxi Plus c’est une comme une ruche mini plus, mais avec 12 cadrons par corps. Comme j’en avais une avec une hausse, j’ai donc réalisé un plateau Cloake adapté à ce format de ruche. Mais les résultats de cellules royale a été aussi désastreux avec des constructions parasites qui entoure les cellules voir même vidant les cellules de la reine. Je ne m’explique pour tout quand même.

Une de mes erreurs cette année cela aura été de ne pas vouloir mettre de protection autour de la cellule royale au 4 eme jour. Mon but était louable puisque je voulais diminuer le plus possible de manipulation et que l’année dernier je n’avais pas du tout embêté par ces constructions parasites.
Je ne m’explique pas non plus pourquoi j’ai obtenu de faible taux de cellule. Il y a surement plusieurs raisons à cela. Je peux penser au faite de ne pas avoir assez de jeunes abeilles, ou trop de butineuses. Est-ce que je n’ai pas assez apporté d’eau sous forme de sirop lors la phase d’orphelinage ou les abeilles doivent produire beaucoup de gelée royales ? Est-ce que je greffe trop petit et que les larves n’ont pas encore 24h ? Tout ceci est fort possible.

Le temps n’aura de tout façon pas été un allié cette année, parce que j’ai aussi eu pas mal de ruchettes qui n’ont pas eu de reines en ponte. Là ça c’est sûr que je n’y suis pour rien si la reine se perd lors des vols de fécondation ou qu’elle a été mal fécondé et remplacée de suite par les abeilles.

Je dois me remettre en question quand même. Quand je vois mes chiffres cette année, je ne suis pas très fier. J’ai greffé 146 cupules. J’ai obtenu 54 cellules royales mais je n’ai obtenu au final que 24 reines. Une misère. 

8 commentaires:

Jean-Luc Marrou a dit…

Bonjour Olivier,
Je vous lis régulièrement. Une petite remarque et une petite question (enfin plusieurs finalement). Dommage que vos billets ne traitent plus trop de vos élevages proprement dit mais essentiellement de vos expériences ou plutôt vos tentatives d'élevages de reines. Ces derniers temps, ça prend beaucoup de place, ce que finalement je comprends car ça doit composer l'essentiel de vos préoccupations actuelles.
La question (enfin, les) : vous avez fait le choix de privilégier les ruches en plastiques, ne seraient ils pas possible d'avoir un retour de votre expérience (avantage, inconvénient)?
Est-il vrai qu'on est moins embêté par la teigne ou d'autres maladies (varroa...)?
Mais j'oublie la première question que je souhaitais vous poser. Dans ces ruches en plastique si j'ai bien compris, il existe des rayons en plastique, mais il me semble aux vues des photos que vos rayons sont uniquement en bois ? On peut donc effectuer ce mixte ? Bon du coup, ça fait beaucoup de question :-)
Merci d'avance pour vos réponses, et la tenue de ce blog.
Un lecteur assidu.
Jean-Luc

Jean-Luc Marrou a dit…

Je me relis et l'insatisfaction est de mise.
Correction, à la place de "rayon" lire "cadre".
Mille excuses.
JLM

Olivier a dit…

Merci Jean Luc Marrou, je comprends vos remarques. Concernant l'élevage, une fois que l'on a choisit sa méthode, je pense qu'il faut chercher a l'affiner progressivement que d'en chercher une autre. Je préfère chercher ce que j'ai mal fait ou moins bien fait pour m'améliorer que de chercher une nouvelle technique. Ceci étant je vais en stage sur l'élevage des reines en septembre cela me donnera l'occasion de m'améliorer. Peut être que je ferai un billet à la suite. Pour la remarque sur le choix de ruche plastique, c'est une bonne idée de billet. Je le ferai plus tard, mais je le ferai.

Anonyme a dit…

Bonsoir Olivier,

Un petit rappel concernant votre article sur les ruches plastiques, merci ;-)

olivier bapteste a dit…

Oui je sais, mais là je n'ai trouvé l'inspiration. J'ai commencé a faire y travailler, mais je sèche un peu.

Anonyme a dit…

Arf, comment je peux rentrer en contact avec vous pour vous envoyer des questions et quelques liens pour susciter votre inspiration :-)
JLM

olivier bapteste a dit…

olivier.bapteste@gmail.com

La semaine prochaine je suis en congé, donc je devrais trouver un peu de temps.

didier a dit…

bonjour olivier je suis un assidus du plateau kloacke mais a vous lire vous avez un gros probleme de rentree de butineuses relizez bien l article et prenez votre temps mon pltx a deux ouverture celle du cote de l entree de ouverte a partir de 10 heures quand je ferme l entree de la ruche toute les butineuses rentre dans le platx avant tu as mis ta trappe 14 h tu mets tes greffes tu nourris et tu ouvre le lendemain en refermand lagrille du klo ouverture 15 h