jeudi 7 avril 2011

Espoir et réalité.

Mise a jour le 07 avril 2011


A ma surprise je m’aperçois que de mes quatre ruches aucunes n’est pareil. Les quatre se trouvent à des stades de développement complètement différents, et je m’en trouve quelque peu dérouté.
Lors de ma visite de ce jour avait pour but de confirmer l’évolution du couvain. Le but étant de repérer les colonie se trouvant sur 6 cadres de couvains, pour que je puisse faire une division. 



Quelle ne fut pas ma surprise à l’ouverture de la première quand je me suis rendu compte qu'il y régnait une grande agitation. Les abeilles étaient nerveuses et bougeaient beaucoup sur les cadres. Ce n’était pas du tout comme d'habitude. Les premiers cadres de rive pourtant bien lourd laissaient à penser qu’a l’intérieur tout allait pour le mieux. Il y a 15 jours de cela cette ruche était déjà sur 3 cadres avec une reine de l’année dernière qui pondait bien serrée. Sur le premier cadre de couvain que j’ai inspecté, je remarqué des cellules pleines de miel au milieu du couvain. Et ce n’est pas bon signe. Ou du moins ca peut être le signe d’un blocage de ponte. Au vu du remplissage des cadres de rive, c’était possible. Et pourtant ça fait une semaine que la hausse est posée et elle n'est pas occupée. Puis en soulevant le deuxième cadre de couvain, j’ai vite compris le problème. J’ai dénombré au moins 5 cellules royales en construction avec de la gelé royale à l’intérieur et une larve. J’ai regardé et j’ai quand même trouvé de la ponte fraiche de moins de 3 jours, mais pas beaucoup. Du coup je me demande s’il n’y a pas eu un essaimage. Mes hausses n’ont pas encore de cadres tirés mais uniquement de la cire gaufré et j’ai également posé une grille à reine entre le corps et la hausse. C'est une déception pour moi. Je pensais utiliser cette souche pour faire des reines qui m’aurait servit pour changer les reines des autres ruches. Je me retrouve chamboulé dans mes plans. J’ai cherché et recherché encore pour essayer de trouver cette reine, mais elle est resté introuvable. Ca m’aurait quand même bien arrangé. Si je l'avais trouvé, j'aurais pu quand même faire un essaim. Mais non. Pas question de faire essaim maintenant. Donc pour cette ruche plus question pour moi de toucher au couvain ou se trouve les cellules royales. Je peux à la rigueur lui prendre un cadre de miel pour renforcer une autre ruche ou lors de la création d’un essaim.


La deuxième de ruche est un essaim de l’année dernière dont j’ignore l’âge de la reine. A vu de l’intérieur de la ruche, il n’y a pas de doute la colonie n’est pas en grande forme. Il y a 1 cadre et demi de couvain. Avec du miel, du pollen dans les autres cadres et des cadres vide. Pas la peine de s’attarder dessus. J’ai réduit en retirant 2 cadres vides et en partitionnant. Ca évitera de perdre trop de chaleur. Je ne peux rien faire de plus pour le moment.



En ouvrant la troisième ruche les abeilles étaient très calmes. Rien à voir avec la première. Sur un cadre de couvain pas d’agitation excessives, avec des abeilles qui courent partout. Non tout est bien calme. Si pour l’une les abeilles sont nerveuses avec des cellules royales, je peux penser que celle-ci la reine est bien présente vu le comportement des ses occupantes. Gagné j’ai pu voir la reine et avec de la ponte fraiche. Pas de rayons avec du couvain et des cellules remplies de miel.  Mais alors que je pensai que le couvain couvrirait 6 cadres, il n’y a en que 4. Cela réduit encore de suite mes idées d’essaim artificiel pour celle-ci aussi. J’ai quand fait une petite bêtise que je dois payer là. Je m’explique. C’est aussi une reine noire, et là je sais qu’elle est de l’année dernière. De celle-ci j’ai bon espoir de faire de nouvelles reines. Dans ce but j’ai acheté chez Ickowicz une ruchette avec des cadres pliables. J’avais mis un cadres pliable avec de la cire gaufré dans la ruche mais en rive il y a presque 3 semaine. Lors de ma visite de la semaine dernière, ce cadre n’était pas du tout occupé par les cirières. Je l’ai alors déplacé et incéré non pas en plein milieu du couvain, mais en entre le premier et le deuxième cadre de couvain. Je pensais que cela allait doper sa construction. Le résultat c’est que la reine n’est pas allée pondre sur le premier cadre et que le cadre pliable est a peine occupé par les cirières. J’ai alors du retarder la ponte de la reine en la bloquant de l’autre coté. J’ai eu de la chance de ne pas avoir d’essaimage. Donc pour cette ruche, j’ai remis le cadre pliable en rive pour que le couvain soit de nouveau réuni sans séparation. La reine est présente ce qui me rassure et pas de cellule royale. Je vais devoir attendre pour en faire un essaim. Ce sera pour une prochaine fois.



La quatrième ruche est elle aussi différente. Déjà c’est la plus agressif en temps normal. Dans celle-ci j’ai un cadre dont la tête de cadre est cassé, mais avec du couvain. J’ai entrepris de le changer pour le remplacer par un cadre neuf. Seulement je ne voulais pas jeter le couvain comme ça. Ce serait du gâchis quand même. La semaine dernière j’ai mis ce cadre en rive et il ne semble pas être pondu, car il y a maintenant un cadre de miel entre le cadre cassé et le reste du couvain. Je pense que je devrais m’en sortir pour le remplacer. J’ai aussi mis un cadre pliable car ma ruchette peut contenir 2 cadres pliables. Et celui là est tiré en commence même a être rempli de pollen et de miel. Cette ruche est beaucoup plus remplie d’abeilles et c’est normal car j’ai 6 cadres de couvain. Elle se rapproche de mon objectif qui est d’avoir au moins 6 cadres de couvain pour pouvoir la diviser. Mais je retire le cadre cassé ce qui fait que j’en ai que 5 sur lesquels je peux compter. En inspectant j’ai vu la reine marque. J’ai voulu la filmer mais comme j’ai oublié de mettre la fonction macro, mon film et flou est les photos aussi. C’est dommage, mais se sera partie remise. Je ne connais pas l’âge de cette reine, et j’ai bien dans l’idée de la changer cette année. Mais je ne sais pas encore quelle méthode je vais utiliser. Je suis assez intéressé par la méthode « élevage de reine au plafond » comme décrit dans cette article http://chasseurdabeilles.over-blog.com/article-33070503.html. Pour cela j’ai besoin d’une ruche forte. De couvain frais et avec une souche que je désire multiplier. Cette quatrième ruche le semble presque convenir pour la ruche éleveuse, et la 3eme comme ruche apportant le couvain. L’idée ensuite est d’introduire une cellule de reine prête à éclore, dans une ruchette constitué d’au moins trois cadres de couvain. Mais je ne vais pas avoir de ruche assez forte en nombre de cadre pour leur prélever. Je pense que je vais devoir me contenter de faire un nouvel essaim tout simplement, et d’attendre de voir ce que donnera l’évolution prochaine. 

J'ai constaté que les bourdons sont a l'intérieur de la ruche comme le montre la photo. 

Un mâle ou faux bourdon entouré en rouge

Je n'en ai pas encore vu sur la planche d'envol, ce qui semble indiquer que la maturité n'est pas complètement terminé, mais cela ne devrait pas tardé. Le temps des élevages peux commencer.


J'ai également mis en place un abreuvoir constitué d'une mangeoire a poule. Ça fait très bien son office. Je l'ai bien sur rempli d'eau, avec un peu de sel de cuisine, et de l'alcoolate de propolis. C'est couvert d'abeilles. 


Pour finir je mis sur la quatrième ruche une trappe a pollen. Je l'ai mis deux après midi seulement et espacé dans le temps pour ne pas pénaliser l'apport en nourriture des jeunes larves quand même. Avec les ruches Nicot ce type de trappe demande une petite adaptation et pour éviter qu'elle ne tombe j'ai mis une sangle. 






Pour ce que ce je veux récolter, c'est à dire uniquement pour mon usage personnel, une trappe me suffit et un après midi de temps en temps aussi. Ensuite je place la récolte de pollen dans un bocal mis sous vide et conservé au réfrigérateur. Je peux alors avoir du pollen frais à mettre dans mon fromage blanc !

Je constate que je suis obligé d’adapter régulièrement mes plans en termes d’élevage. Ce n’est pas comme cela que je m’étais imaginé la chose au départ de la saison. Je pensais en début de printemps, avoir 3 ruches de force presque identique dont je pourrais faire des essaims, du miel, du pollen et des reines. Mais la nature en a décidé autrement, je vais devoir m’adapter et patienter. Le colza arrive en fleur. Je voudrais bien pouvoir profiter de cette miellé pour faire ma première récolte. Mais les hausses ne se remplissent pas très vite et les cadres restent non tirés.

2 commentaires:

Philippe a dit…

Bonjour,

La trappe à pollen est-elle uniquement fixée avec une sangle ou un autre aménagement est-il nécessaire ??

Merci d'avance

Olivier a dit…

Bonjour,
J'ai du faire une petite découpe sur la trappe a pollen pour la lèvre qui dépasse sur le devant de la ruche. La sangle permet de bien maintenir tout en place et permet une bonne étanchéité.